Calvitie - Chute de cheveux      
LA CALVITIE » Calvitie et stress
Calvitie et stress

photo Calvitie et stress L’état de stress prolongé, un choc émotionnel ou physique, une opération chirurgicale peuvent provoquer l’appauvrissement et la chute des cheveux. C’est la sécrétion d’androgènes qui provoque une déficience pileuse. Une partie de la masse capillaire entre alors en phase de « repos », les cheveux ne poussent plus, et finissent par tomber sans se renouveler. Une fois la période de stress passée ou assimilée, les follicules pileux se réactivent, mais il faut parfois plusieurs mois pour que les cheveux se revitalisent.

Le facteur stress est donc un élément aggravant si vous avez déjà tendance à perdre vos cheveux. La santé des cheveux passe par l’état psychique. En effet, le stress est le moyen trouvé par l’organisme pour évacuer une agression extérieure. Mais il s’exprime via des messages hormonaux qui donnent lieu à des réactions en chaîne, notamment hormonales. Chez les personnes prédisposées aux troubles capillaires, le stress sera un catalyseur. La contraction des vaisseaux sanguins au niveau des racines, qui est provoquée par chaque poussée de stress, amoindrit la force du cheveu et favorise son affinement. La tension nerveuse n’est donc pas du tout favorable à ceux qui souffrent déjà de pertes de cheveux.

Dans le cas d’alopécie légère due au stress, des traitements adaptés, localement et sur l’état moral, des séances de relaxation, de bien-être, peuvent agir sur la santé du cheveu. Mais si une calvitie sévère est constatée, et pose un problème de l’ordre de l’acceptation de soi en tant que tel, il est alors nécessaire d’avoir recours à la chirurgie, qui, bien qu’onéreuse, reste aujourd’hui la seule alternative réellement visible et naturelle à la chute intense de cheveux.



Copyright La Calvitie / Reproduction interdite sous peine de poursuites judiciaires. // En partenariat avec Cigarette / Diabète / Cigares / Stress