Calvitie - Chute de cheveux      
LA CALVITIE » La chute des cheveux
La chute des cheveux

photo La chute des cheveux La masse capillaire se renouvelle constamment. Vers 20 ans nous possédons en moyenne 150.000 cheveux. Ainsi il est normal de perdre ses cheveux, en moyenne une soixantaine par jour. La perte est considérée comme excessive et à contrôler si elle s’élève à plus de 100 par jour, et ce, sur une période assez conséquente. La chute se situe souvent dans la zone du front ou de la raie. Elle évolue au fil du temps pour dégager les tempes et les côtés du front. La chute n’est pas forcément asymétrique.

Le cycle capillaire se décompose en trois phases : la phase anagène ou pousse du cheveu (en moyenne 1cm par mois) la phase catagène où les cheveux arrêtent de pousser (en moyenne 3 semaines) et la phase télogène où les cheveux tombent (de un à trois mois).Heureusement tous les cheveux ne sont pas aux mêmes phases aux mêmes moments. Dans la plupart des cas, il repousse plus de cheveux que ce qu’il en tombe. Au fil du temps, le cycle pilaire perd de son efficacité. Chaque bulbe possède en moyenne 20 cycles de vie.

Mais pour différentes raisons, la chute de cheveux s’intensifie sur certaines personnes, le cycle de vie capillaire étant épuisé. Ceci engendre une perte conséquente qui peut aller jusqu’à la calvitie.

L’alopécie peut être due à l’excès de l’action des hormones mâles (la testostérone) qui bloque par ses dérivés la repousse des cheveux. Ainsi le cuir chevelu s’appauvrit. Le phénomène héréditaire peut s’associer à ce dérèglement hormonal et provoquer une chute importante de cheveux. La kératine qui est la matière première du cheveu représente 95 % de sa structure et renferme les propriétés génétiques de la personne.

Certaines maladies ou stress augmentent aussi la perte des cheveux. La dépression, l’exposition à des facteurs chimiques, l’anorexie, les régimes, l’utilisation de produits nocifs.

Lorsque la cause est trouvée, la chute peut être endiguée à l’aide de traitements appropriés. Mais si elle perdure, d’autres solutions sont proposées comme la pose d’implants capillaires.

La chute peut être partielle ou totale. Elle peut intervenir à tout moment de la vie. Synonyme par le passé de pouvoir et de puissance la chevelure symbolise la force vitale. Ainsi la perte des cheveux peut être mal vécue et entraîner un complexe même si certains chauves assument parfaitement leur physique. C’est pourquoi les chercheurs ne cessent d’améliorer les techniques et les solutions notamment pour la population masculine qui est de loin, la plus touchée.



Copyright La Calvitie / Reproduction interdite sous peine de poursuites judiciaires. // En partenariat avec Cigarette / Diabète / Cigares / Stress